dimanche 2 décembre 2007

Témoignage de mon père, ex fumeur : avis sur le Champix et la Cigarette électronique et sa chanson : "ma cigarette electronique"

Peintre et musicien, mon père est plein de talent et de créativité. Il à décidé il y a trois semaines de ré-arrêter de fumer. Je l’encourage et le soutient dans ce dur combat que seul les fumeurs peuvent vraiment comprendre. Chaque fumeur est différent et entretient une « relation » particulière avec la clope. Chaque arrêt est donc unique. Je lui ai fournis tout mon arsenal pour l’aider en cas de coup dur : Yelove , Smoz et une cigarette électronique

Aujourd’hui, je vous livre donc son témoignage sur l’arrêt de la cigarette :

"Mémoires d'un fumeur : mon expérience de l’arrêt du tabac"

J’ai 51 ans, et je suis le père de "Rool". Je fume depuis l’âge de 19 ans plus d’un paquet de cigarettes (Gauloise brune avec filtre) par jour tout en sachant que c’est mauvais pour la santé, que ça pue et que ça coûte cher. Pus jeune, j’avais toujours dit que j’arrêterai de fumer quand j’aurai 40 ans, et puis quand j’ai eu 40 ans, mon père est mort, et j’ai continué.

Ma première tentative d’arrêt fut donc à 45 ans, avec des patchs et le suivi d’un médecin. J’ai tenu très difficilement un peu plus de trois mois et j’ai craqué (période des patch trop rapide? Seulement 3 semaines, manque de soutient de l’entourage? ) . J’ai repris la cigarette comme avant, et même un peu plus.

C’est l’année dernière que j’entends parler pour la première fois du CHAMPIX : un médicament qui permettrait d’arrêter de fumer en vous dégoûtant de la cigarette. Je me suis donc fait prescrire le CHAMPIX en décidant d’attendre le moment opportun pour l’arrêt final.

Et puis cet été, mon fils a arrêté avec comme aide les patchs, et une toute nouvelle invention dont personne ne parle encore: la cigarette électronique.


Je décide alors dans mon orgueil de père d’arrêter également. J'ai également lu le livre d’Allen Carr qui m’a aussi permis de me motiver, et mon fils m’a aussi donné une cigarette électronique, mais je préfère ne pas m’en servir pour le moment, j’ai peur de devenir accro. Je me suis également inscrit à divers sites internet tels que Stop Tabac, ou Stop Smoking qui m’envoient régulièrement des emails de conseils et d’encouragements.

Mardi 6 novembre : début du traitement CHAMPIX. Effectivement les cigarettes prennent très rapidement un très mauvais goût. Malheureusement, je suis tellement intoxique par la nicotine, que je fume quand même presque autant de cigarettes que d’habitude pendant une semaine. Lundi soir je fume ma dernière cigarette en me disant que je vais peut-être finir par devenir un homme libre.

Mardi 13 novembre : Arrêt du tabac. J’ai supprimé également le café qui était toujours associé à la cigarette. Les 3 premiers jours sont hard. Le CHAMPIX aide plus que les patchs, mais le manque est là, et j’ai du mal à me concentrer aussi bien au travail qu’a la maison sur ma guitare. Puis petit à petit avec plus ou moins de bonheur suivant les jours, le sevrage devient un peu moins difficile. J’ai trouvé un truc pour m’occuper l’esprit sans trop réfléchir, à la maison, je scanne mes anciennes photos sur diapositives pour les conserver dans mon ordinateur.

Dimanche 2 décembre : Cela fait maintenant presque trois semaines que je n’ai pas fumé une seule cigarette. Je n’ai exactement pas fumé 520 cigarettes. Je n’ai pas grossi, je suis plutôt fier de moi, mon épouse me soutient et peut m‘embrasser sans se boucher le nez, mes guitares sont contentes de ne plus nager dans la fumée, mais il persiste une sensation de manque, et les cigarettes envahissent toujours mon cerveau. Je me dis que je pourrais essayer la cigarette électronique, après tout, ce n’est pas dangereux, il n’y a pas de nicotine ni de goudrons. J’ouvre donc le coffret, je visse la cigarette, c’est à dire la batterie dans le chargeur, et je branche. Première constatation, ils auraient pu faire le fil 10 à 11 cm de plus que ça n’aurait pas été gênant. Je laisse brancher toute la nuit.

Lundi 3 décembre : Il est 19 h 55. Nous allons bientôt passer à table avec PPDA en regardant les infos. Je prépare ma cigarette électronique. Ce soir, il y a du bar au menu. C’est vachement bon le bar, et en plus, juste grillé au four, c’est diététique. Aux informations, on nous parle encore du réchauffement de la planète, et des Russes et des Américains qui sont les plus gros pollueurs de la planète ( et les fumeurs, est ce que ce ne sont pas des pollueurs, et les bouse de vache, troisième cause de la diminution de la couche d‘ozone., si si c‘est prouvé, mais qu’est ce qu’on peut faire ? ). Après le fromage, mon épouse après un rapide café, se dépêche de débarrasser la table. C’est donc un peu plus tard au salon après avoir zappé sur Nulle Part Ailleurs, que j’expérimente la chose. D’abord, dans la main, c’est beaucoup plus lourd qu’une cigarette classique, mais côté quand même super pratique plus besoin de cendrier. Je précise que je teste la cartouche sans nicotine et sans arôme incongru ( il en existe paraît-il au chocolat ou à la vanille ). Je tire sur ma fausse cigarette, et j’ai vraiment l’impression d’aspirer de la fumée, et un goût persistant reste dans la bouche. Par contre mon entourage n’est pas incommodé. Bien sur ce n’est pas comme avant, mais moi aussi en 3 semaines de non fumeur j’ai changé, et la sensation est somme toute agréable. Le geste de la cigarette normale est une habitude qui devient indispensable. On pourrait alors penser qu’avec la cigarette électronique on retrouve simplement un geste que l’on choisi et dont on n’est plus prisonnier. Rendez-vous dans quelques semaines pour de nouvelles impressions, et de toute façon courage à tous ceux qui ont décidé d’arrêter de fumer, ils sont sur la bonne voie…

Mise à jour du 20 février : la suite de l'arret de la clope de mon père avec Champix et la cigarette électronique

Ça fait exactement 100 jours et 2602 cigarettes non consumées , et franchement ça fait du bien...J’ai retrouvé du souffle, de l’odorat, du goût et surtout de la liberté. La liberté de vivre sans penser à tous moments à la prochaine cigarette que l’on fumera et qui de toute façon vous laissera insatisfait, la liberté et la fierté d’avoir atteint son objectif. Je fais attention à mon alimentation , et j’ai réussi à perdre sans effort 4 kg en un peu plus de trois mois.

Tout n’a pas été tous les jours facile, et aujourd’hui encore il m’arrive de ressentir furtivement des sensations de manque, surtout en période de stress, mais plus les jours passent , plus on se rend compte des bienfaits de l’arrêt du tabac et de la nicotine.

Je suis encore sous Champix, mais à 0,5 grammes seulement par jour, et je me sert toujours régulièrement de ma cigarette électronique. C’est en particulier le soir que je tire avec plaisir quelques bouffées sur ma cigarette électronique qui fonctionne toujours sans problème, et qui ne m’a causé aucun souci. Elle m’a donné l’idée de faire une chanson sur un thème a mon avis encore jamais exploité que j’ai intitulé de façon originale « ma cigarette électronique » : cliquez ici pour l'écouter

Bonne chance et bon courage à tous ceux qui veulent tenter l’expérience d’une vie sans tabac.

9 commentaires:

David a dit…

En effet, tu es influent !

J'ai, de même, décidé d'acheter une Sedansa ( faut pas essayer de la laisser au bec sans la tenir haha ).

Moi, je fumais le cigare, le gros LaPaz de 15 centimètres qui se fume en 1 heure et qui arrache.

Ben jusque là ( 2 jours ), je n'ai toujours pas eu l'envie de me remettre au cigare, je suis satisfait de mon produit ( même si comparé au cigare, le volume / la densité / l'intensité du goût de la fumée est nettement moindre ).

Je me sens mieux, je n'ai plus ce vieux sale goût en bouche le matin !

David a dit…

Je tiens à préciser une chose : je n'arrive plus à fumer normalement.

Ca me dégoute, un peu comme si je passais de rien à la clope sans filtre direct, c'est surprenant ..

Encore merci et bravo pour ton site :)

Luc DUSSART a dit…

Dominique > Le problème n'est pas tant le sevrage que d'apprendre à faire face aux envies qui surviennent après hein ?
Alors comment tu vas apprendre en restant sous Champix ? Champix forever ? J'en vois qui se frottent les mains...

Et faire semblant de fumer, comme les mômes avec leurs cigarettes en chocolat, ça ne me paraît pas terrible comme apprentissage non plus !
Bref il te faudra beaucoup de chance, mais tu la mérites.

Bonne année 2008 !

xp champix a dit…

Bonjour !

J'entame mon 4eme jour sous champix, je vois déjà une nette différence, surtout au niveau du gout des clopes, et de leur nombre qui a réduit de moitié. Je m'appuies également sur le livre d'Allen Carr qui m'aide énormément... Par contre, suivant sa théorie, je pense que la cigarette électronique vous maintient comme fumeur... vous n'avez pas besoin de ça !
En tout cas, bravo !

silvia a dit…

"je pense que la cigarette électronique vous maintient comme fumeur... "

Sans doute, mais s'il n'y a aucun effet nocif, après tout pourquoi pas ?

Je pense surtout que dans un resto ça peut pousser un voisin de table nouvellement non fumeur à vous planter sa fourchette dans l'oeil (enfin c'est une pulsion que je pourrai avoir je crois !!)...

J'ai bien envie d'essayer ce truc électronique moi...

David a dit…

Xp champix .. ok on est maintenu comme "fumeur" mais .. c'est pas pour me moquer mais toi tu fumes quand même des "vraies" clopes, non ? C'est pas un peu contradictoire de ta part ?

"Je pense surtout que dans un resto ça peut pousser un voisin de table nouvellement non fumeur à vous planter sa fourchette dans l'oeil (enfin c'est une pulsion que je pourrai avoir je crois !!)..."

Hahaha .. j'ai testé la e-cig au resto ! La réaction des gens est assez marrante ( mais vite chiante parfois ). Après une petite explication, les gens sont étonnés, parfois septiques mais souvent sur le cul.

Le plus "drôle" ( et aussi le plus triste et représentatif des anti-tabacs en général ), ce sont ceux qui se plaignent du fait que nous fumons en prétextant l'odeur et même certains se mettent à toussoter fébrilement ( PUR VRAI ).

Je n'hésite pas une seule seconde à enfoncer ( et défoncer ) ces connards qui prennent plaisir à jouer la comédie pour nous mettre mal à l'aise ( ce qui se comprendrait à la limite si je fumais vraiment, pour l'odeur je parle, pas non plus nous faire un épanchement pleural parceque j'aurais sorti un briquet de ma poche ).

Ainsi j'ai déjà vu des gens sortir l'excuse à la con numéro 3b-zeta/bis : "C'est l'habitude, vous savez, quand je vois un fumeur, j'attrape un mal de gorge !"
ou encore la fameuse 2.gamma-pulsar-3.0a : "Oui oui mais ça sent quand même !! Comment ça c'est psychosomatique ? Comment ça je suis une grosse chieuse ?"

Anonyme a dit…

Bonjour !
J'ai acheté aujourd'hui ma premiere boite de champix. J'avais entendu parler de la clope electronique, et si les médocs ne fonctionnent pas, je passerai à la e-clope.
Merci de vos témoignages, je viendrai vous lire de temps en temps, histoire de m'encourager pendant mon arrêt. 27 ans avec la cigarette, il serait temps que j'en divorce.

Anonyme a dit…

j'ai essayé le champix je fumais autant voir même plus que sans.
J'ai essayé les patchs au départ je fumais encore environ 3 cigarettes par jour jusqu'à ce que je fasse des crises de spasmophilies puis j'ai fais un stage avec des horaires décalés et parfois j'oubliais de changer de patchs alors je fumais une ou deux cigarettes sans le patch bien sur puis j'ai perdu toute volonté et me suis remise à fumer.et pour la e-cigarette je pense que c'est meilleur pour la santé mais c'est toujours aussi cher.

Anonyme a dit…

Bravo pour ce blog que je découvre, que je trouve non seulement bien fait, mais parfaitement clair et documenté, et qui donne enfin envie de sortir de cet esclavage aussi ruineux pour la santé que pour le porte-monnaie... sur tes recommendations, je viens d'investir dans la SEDANZA OMNI... vue ma consommation, j'ai calculé que mon achat serait rentabilisé dès le premier mois d'utilisation... ;) encore merci pour tes précieuses infos !